Le TECH mise sur la fibre charentaise

24 janvier 2012 - 13:26

Charente Libre du 24/01/2012 : Le jeune club charentais joue la carte locale pour assurer sa pérennité au niveau national. 4e à mi-saison, le pari est en passe d'être gagné.

On attendra la réception de Loudéac pour situer un peu mieux nos ambitions.» Pas d'emballement. A l'approche de défier le second du championnat samedi à Ruelle (19h30), Cyrille Gauthier, l'entraîneur du Territoire Est Charente handball (TECH), tient à garder la mesure. Le beau succès décroché ce week-end à Ponts-de-Cé (28-32), le quatrième de rang, n'est pas monté à la tête d'une formation charentaise dont l'objectif reste «un maintien confortable» pour sa première année d'existence en Nationale 3. Quatrième au classement (7 V, 5 D), elle en a déjà pris le chemin après un début de saison pourtant difficile. Il s'était soldé par trois défaites lors de quatre premières rencontres.

De quoi à l'époque raviver les angoisses des responsables du handball charentais, habitués chaque année à voir les clubs du département faire l'ascenseur entre la Prénationale et la N3.

«Changements nombreux, blessés: il a fallu faire avec de nombreux pépins, avance Cyrille Gauthier pour expliquer cette mise en route laborieuse. Depuis deux mois, on est épargné, ce qui nous a permis de travailler sereinement, d'être plus cohérent dans le jeu proposé et de trouver enfin le bon équilibre au sein de l'équipe».

L'identité charentaise en drapeau

Une équipe composée essentiellement de joueurs charentais et de recrues (1) qui, toutes, ont été formées dans la région selon la politique sportive voulue par Philippe Lalue, président de l'Union Centre Charente Handball, et Michel Boutant, son homologue de l'Entente Chasseneuil-La Rochefoucauld.

Pères du TECH, structure née de l'union de ces deux clubs et managée par Patrick Fournier, les deux hommes ont fait de ce créneau identitaire une vraie marque de fabrique. «On a retenu les erreurs du passé. Si on veut assurer la pérennité d'un club charentais à ce niveau de compétition, voire au-dessus, et créer un véritable esprit club qui permette aux jeunes de s'identifier, ça passe par là», considère Michel Boutant.

Pas par l'apport de «globe-trotters», comme il les nomme, «des gars qui viennent chercher un peu d'argent et génèrent un mouvement permanent au sein des clubs qui ne contribue pas à créer une assise durable. On a suffisamment de talents dans la Région ou formés chez nous pour nourrir des ambitions.»

Reste un frein, récurent: avec quels moyens conserver les meilleurs éléments et faire revenir en Charente les éxilés? «Le boulot, même si ce n'est pas simple. ne cache pas Michel Boutant. On se débrouille, on essaie de faire jouer les réseaux.» On se structure aussi puisque le TECH a mis en place une «cellule de veille» à cette attention.

Pour le moment, le pari est en passe d'être relevé. Sauf improbable effondrement, le TECH peut déjà se préparer à une seconde année en N3, avec déjà six points d'avance sur le premier relégable. Pour voir plus haut, «on attendra déjà samedi. Chaque chose en son temps, on avance tranquille», souligne Michel Boutant. En bon Charentais.

(1) Baptiste Faucher (Besançon, D2, ex-Saintes et Aunis), Clément Forgeneuf (Niort N2, arrière), Ludovic Bussard (Saintes D2-N3 ex-Gond, pivot), Dorian Luzineau (Dunkerque et Temblay (D1), Saintes (D2), formé à Aunis).

Commentaires

NOUVEAU SITE !! plus de 2 ans
LICENCES (Créations et renouvellements) plus de 2 ans
Une Championne du Monde à Angoulême !! plus de 2 ans
F
SM 3 / SAINT YRIEIX 2 plus de 2 ans
SM 3 / SAINT YRIEIX 2 et 7 autres : résumés des matchs plus de 2 ans
F
SM 3 / CHABANAIS plus de 2 ans
F
SM 3 / COGNAC plus de 2 ans
23-15
SF 2 / SAINT YRIEIX 2 plus de 2 ans
23-25
VILLEBOIS / SF 2 plus de 2 ans
17-17
SF 2 / VAL DE VIENNE plus de 2 ans
28-21
SM 2 / ROULLET plus de 2 ans
SM 2 / ROULLET plus de 2 ans
24-32
ROULLET 1 / SM 2 plus de 2 ans
26-22
SM 1 / POITIERS plus de 2 ans
25-32
ARCHIAC / SM 1 plus de 2 ans